L’ostéo contre la migraine, ça vaut le coup d’essayer !

0
96

On connaît les bienfaits immédiats de l’ostéopathie contre le mal de dos, on sait moins qu’elle peut être très efficace pour traiter la migraine. Laetitia de Laroullière, ostéopathe, nous explique comment l’ostéopathie peut être une méthode de choix pour la traiter durablement.

La migraine est une douleur pulsatile affectant une seule partie du crâne, et qui peut être associée durant les crises à des nausées, des vomissements, une photophobie (sensibilité à la lumière), une extrême sensibilité aux sons et un mal-être général associé à une irritabilité, voire une perte partielle de la vue.

« Nous considérons en ostéopathie que chaque douleur ou gêne du corps est liée au moins en partie à des pertes de mobilité tissulaire. Vous pouvez donc consulter pour n’importe quel trouble fonctionnel, d’un mal de dos à des douleurs articulaires ou digestives, de maux de tête à des trouble du sommeil ou des douleurs dites psychosomatiques. Pour la migraine comme pour les autres maux, nous chercherons ensemble quelle est la part physique de ces symptômes et leur histoire puis verrons dans quelles proportions l’ostéopathie peut vous soulager à court et long terme. Il s’agit d’aider votre corps à fonctionner de manière optimale, libéré de ses tensions internes, au mieux de sa santé », commente Laetitia de Laroullière, ostéopathe à Paris.

Il convient également de rappeler que la migraine a souvent plusieurs causes, plusieurs facteurs déclenchant des crises. Il peut s’agir de l’alimentation, de l’exposition à des lumières particulières, de la fatigue, du stress, du changement de rythme, de la période du cycle menstruel etc. Tous ces facteurs pris séparément ou certains associés.

Libérer les tensions

L’ostéopathe va d’abord chercher, à l’aide de palpations, les tensions qui semblent de toute évidence en lien avec la migraine : le crâne, les épaules, les cervicales mais aussi le système digestif.

L’ostéopathe va par ailleurs s’employer à faciliter la vascularisation crânienne en travaillant ses points de passage et l’axe cranio-sacré jusqu’au bassin ou en travaillant sur les vertèbres, le plus souvent cervicales. Il va également faire un travail viscéral au niveau des organes génito-urinaires et du foie, des zones en lien avec les facteurs déclencheurs de la migraine (cycle menstruel, alimentation). 

L’alimentation, une cause de migraine souvent négligée

Laetitia de Laroullière prévient que le vin blanc, le chocolat et le fromage sont souvent causes de migraine. Le café au contraire, parce qu’il régule la tension, peut diminuer les crises. Si la cause est alimentaire et qu’elle traduit une fragilité digestive, l’ostéopathe va manipuler la sphère viscérale, éliminer les tensions au niveau digestif et ainsi le patient va pouvoir mieux s’adapter à ces « agressions » qui provoquent ses migraines.

La position assise prolongée, reine des migraines

De même la position assise prolongée, associée aux tensions lumineuses d’un écran allumé du matin au soir, peuvent souvent être la cause de migraines. La thérapeute va éliminer les tensions sous l’occiput, et sur les os de la face. Le patient après manipulation pourra mieux disposer de ses propres capacités d’adaptation et résister aux contraintes, aux changements dans son environnement, sans enclencher un phénomène douloureux.

Un traitement efficace ?

Laetitia de Laroullière conseille entre une et trois séances, espacées de trois semaines. « Tant qu’on sent que ça progresse, on continue », précise-t-elle. À chaque séance, le traitement est évalué par rapport aux symptômes décrits par le patient d’abord, et par rapport à ce que le praticien trouve comme tensions dans les tissus. Il s’agit de bien trouver l’équilibre entre le bénéfice et les contraintes de ses séances. Si le traitement n’est pas assez efficace, elle n’hésite pas à envoyer ses patients sur d’autres pistes et consulter d’autres thérapeutes (endocrinologues etc.).

Elle précise aussi que lorsque la cause de ces migraines est un traumatisme important (lié à un accident par exemple) l’ostéopathie est souvent très efficace, à condition de réussir à faire le lien, même s’il est très ancien. Quand elles sont d’origine hormonales c’est quelquefois plus difficile… mais sûrement pas impossible !

Dans tous les cas, ça vaut le coup d’essayer et de se débarrasser de ces migraines fort invalidantes à tous points de vue. L’avantage incontestable de l’approche ostéopathique, lorsque le traitement est complet et bien mené, est qu’elle n’est pas invasive et permet d’éviter les récidives ou, tout du moins, de les espacer considérablement.

© Medoucine

Article proposé par Sylvie Mahenc, avec Laetitia de Laroullière, ostéopathe D.O. et membre du site Médoucine.com, la médecine douce en toute confiance.

Lire aussi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here